Karim Arien (bon à rien d'intérim), personnage débrouillard mais peu scrupuleux, est apparu pour la première fois en 1989 dans le Fanzine Grenoblois "Bulles Dingue" (il me semble que Lewis Trondheim y a fait également ses débuts, qu'on me corrige si je me trompe), puis a poursuivi sa carrière en 1990/91 dans l'éphémère magazine YETI, (berceau du Monsieur Jean de Dupuis et Berbérian, tout de même...).

Certains lui trouvent une ressemblance avec Rocco, l'illustrateur de presse bien connu.

Quelques années plus tard, Karim a tenté un come-back en se recyclant dans l'informatique, mais en vain. C'est aujourd'hui un loser définitivement SDF.
A moins qu'il ne bénéficie un jour d'un programme de réinsertion ?